L’adoption d’un chien, c’est si doux à l’oreille. Et pourtant, y répondre convenablement n’est pas chose aisée. Une réflexion s’impose.  Plus particulièrement si c’est votre première fois ! Il va sans dire qu’un coup de tête peut amener aux pires conséquences.

 

Quant à l’adoption du chien…

Le plus raisonnable serait de commencer par « que puis-je lui apporter ? » au lieu de « que puis-je en recevoir ». Ce n’est pas une évidence pour tout le monde. Mais je pense sincèrement que c’est là que votre relation future prendra tout son sens. Certains auront une grande propriété avec du terrain, des activités en plein air, ou tout simplement une place chez eux avec de l’amour et du temps à consacrer.

 

adoption_chien_conseil_autre_chiens

 

L’organisation pour le chien

Le foyer, véritable lieu de vie et d’interaction. Il conviendra évidemment de vous assurer que le chien est désiré et accepté par tous les membres. Il ne faudrait pas que ce chien devienne sujet de discorde, on évitera donc le fameux cadeau empoisonné (Noël arrive à vitesse grand V).

Tout le monde devra se mettre d’accord sur les règles qui régiront le foyer du chien. Où sera sa place ? Aura-t-il accès à toutes les pièces ? Qui le sortira? Y aura-t-il d’autres compagnons, canins ou autres ?

Est-ce que des membres de la famille sont sujet aux allergies? Si vous aviez le moindre doute, assurez-vous-en au préalable.

 

Les enfants avec le chien

Concernant les enfants, la règle de base sera de ne jamais laisser un enfant seul avec le chien.

Même le chien “le plus gentil du monde…”, restant un chien! Peut répondre par agression (défense) à ce que lui considère comme du harcèlement de la part de votre enfant. Je le répète, on ne laisse pas un enfant bas âge avec un chien. Cela évitera un drame.

Vous ne seriez pas les premiers, ni les derniers à vous faire surprendre par la réaction d’un chien agacé. De plus, il sera primordial d’inculquer à votre enfant ce qu’est un chien (=pas une peluche). Pour résumer, il faudra lui apprendre, ce qui est autorisé, et ce qui est totalement interdit de faire avec ce chien.

adoption_chien_enfant_conseil

Le logement du chien

Petit chien, petit appartement, petite terrasse ? Grand chien, grande maison, grand jardin ? Que nenni ! Ces psychorigides du « bon sens » qui vous disent ça ne font qu’effleurer la question.

En effet, il conviendra surtout d’étudier la vie que vous serez en mesure de lui offrir. Les besoins physiologiques de dépense et d’activité propres à sa race. Ainsi que le temps que vous serez en mesure de lui consacrer.

L’intensité, la régularité et le quotidien qui rythmeront ses journées seront des facteurs bien plus déterminants que ce fameux jardin clôt dont on vous parlait tant…

Finalement, le jardin devrait être considéré comme du bonus. Mais ne fera jamais le bonheur de votre chien, surtout s’il y est seul.

 

Les besoins du chien

adoption_chien_besoins

A-bas les idées reçues ! Tous les besoins propres du chien, liés à son âge, sexe, race,… Résumant l’ensemble des besoins physiologiques de votre chien, seront également à prendre en compte au moment du choix de ce compagnon tant désiré. C’est là qu’intervient la notion de disponibilité (et de capacité) du ou des humains.

Êtes-vous certain de pouvoir toujours vous occuper de votre chien avec cette même rigueur? Est-ce que votre travail vous permet de rentrer (au moins) tous les midis? Sachant qu’un chien ne reste pas 8 heures seul chez vous, qu’il soit propre ou non.

Pensez-vous pouvoir l’emmener tous les jours dans son parc préféré avec ses copains? Qu’il pleuve, vente ou neige. Et cet adage prend tout son sens lorsque vous le vivez! Croyez moi!

Parce que lui aura besoin de se défouler pour évacuer le stress de sa longue journée.

En effet, votre chien sera stressé. Parce que c’est un animal social. Cela veut dire qu’il a besoin d’interactions avec d’autres chiens, et humains. Certains vivront mieux que d’autre ce manque (parfois même pathologiquement)… Mais jusqu’à quel point? Bref, vous l’aurez compris, si vous avez un chien, vous serez amené à le sortir, à voir d’autres chiens (oh que si!), et pourquoi pas d’autres humains.

Vos vacances, vos weekends, vos sorties en seront également impactées. Avoir un chien est tout à fait conciliable avec beaucoup d’activités. Même s’il est vrai que des pensions canines sont à votre disposition, ne pensez pas y loger votre future chien tous les weekends cependant…

 

Sinon, je pense qu’opter pour un poisson rouge serait plus judicieux…

adoption_chien_poisson_rouge

 

Les finances liées au chien

Il y aura fatalement un investissement de base à l’acquisition (généralement bien accepté). Minime, cas où vous passiez par un refuge. Ou bien par le biais de certains particuliers qui se retrouve avec des portées. C’est le moyen d’acquérir un chiot (généralement non-LOF), et enfin les élevages bien plus coûteux.

Finalement, toutes ces solutions ont leurs avantages et inconvénients. Je reviendrais sur ce sujet plus en détail ultérieurement…

Viendra ensuite l’alimentation… Et il est évident que je ne peux qu’encourager une alimentation de  qualité. Celle-ci sera plus coûteuse que le bas de gamme, mais restera tout de même parfaitement accessible.

Néanmoins, il faut garder à l’esprit qu’un chien qui est correctement alimenté sera d’autant plus en forme et en meilleur santé. Vous éviterez ainsi de nombreuses visites chez le vétérinaire. Une bonne alimentation se révèlera donc un investissement sur le long terme.

Règle mathématique incontournable : Plus le chien est gros, plus il mange.

Enfin, serez-vous amené à la faire stériliser, ou le faire castrer ? Les vaccins, sont indispensables. Ils représentent un coût. Et ne sont pas négociables, surtout si vous voulez voyager. Il y aura également le bilan de santé annuel (pour les chiens ne présentant pas de problèmes particuliers). Une attention concernant les parasites, tiques, puces et vers nécessitera un dernier effort pour que votre arrivant soit bien dans ses pattes.

Il y a aussi à prendre un compte les leçon d’éducation canine. Il n’est pas inné de savoir comment aborder la pédagogie du chien avec tout ce qu’on peut lire et son contraire. Et parfois être accompagné d’un professionnel peut permettre de gagner des années de qualité de vie. 🙂

adoption_chien_chiot

Adoption du chien, ou pas?

Ce petit récapitulatif n’est qu’une version écourtée et technique de ce que peut être l’adoption d’un chien. D’ailleurs, je ne veux pas plus encourager, que dissuader à l’adoption. C’est un choix qui reste le vôtre. Mon but est  de partager avec vous ce que représente cette responsabilité, qu’il vous faudra assumer du premier jusqu’au dernier jour de votre animal.

Effectivement, le tableau n’est pas tout rose, mais selon qui vous êtes, ce que vous attendez de cette relation à venir… Vous verrez que votre compagnon vous rendra avec son amour, tous ces efforts que vous serez amené à faire pour lui.

Un petit conseil que je pourrais vous donner, serait de garder le chien de vos amis, voisins qui partent en weekend, ou en vacances. Cela pourrait être la réponse à certaines de vos questions. Être le déclic pour certains. Ou permettre à d’autres de renoncer ou simplement repousser l’adoption dans votre intérêt et celui du chien.

 

 

 

 

 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *